Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

Pourquoi le pot Mason de déchets ne devrait pas être un idéal

Pourquoi le pot Mason de déchets ne devrait pas être un idéal

Lorsque j’ai fait ma conférence/atelier sur le mode de vie zéro déchet pour les employés de Bell Media il y a quelques semaines, j’ai parlé de ce “St-Graal” du zéro déchet, qu’on voit beaucoup sur les réseaux sociaux et autres… C’est-à-dire, les gens qui posent fièrement avec un pot Mason rempli de L’ENSEMBLE DES DÉCHETS qu’ils ont générés en UNE ANNÉE COMPLÈTE. Assez fou n’est-cas pas? Sur la photo, c’est Bea Johnson, qui est mon inspiration de toujours.

Finalement, je me suis rendue compte que j’avais beaucoup à dire sur le sujet et j’ai décidé d’en faire un billet! À noter que l’idée originale ne vient pas de moi : elle m’a été inspirée par quelques lectures, que j’ai bonifié et fait progresser au fil de mes réflexions.

Pour commencer

J’ai déjà parlé de mon parcours de “réduction des déchets” sur Muramur, mais en bref, voilà : je ne suis pas ZÉRO déchet. Et je ne suis pas certaine que j’y arriverai un jour! On met encore une poubelle au chemin toutes les semaines, même si elle est habituellement vraiment moins pleine qu’avant. (Pas toujours, par exemple quand on fait des rénos ou des trucs de ce genre, mais ça c’est une autre paire de manches que les déchets domestiques).

Je ne veux tellement pas non plus avoir l’air de critiquer le mode de vie zéro déchet… Et de chialer contre les efforts (énormes, fantastiques et louables) de ceux/celles qui arrivent à ce St-Graal, soit de produire aussi peu de déchets! En fait, je les applaudis et je trouve ça fantastique.

Mais…

Je trouve aussi que pour la plupart des gens, voir ceci est BEAUCOUP plus décourageant qu’inspirant.

Et…

Qu’une image comme ceci ne pourra jamais raconter toute l’histoire.

Ce que ces “pots Mason” de déchets ne disent pas

  1. Dans un tel pot, on ne retrouve pas tous les déchets qui sont produits “en amont”. Même si on achète en vrac par exemple, il y a des déchets qui sont générés. Ces derniers sont moindres et sont optimisés pour la communauté plutôt que les individus, et on ne les ramène pas chez nous, mais l’impact est là, quand même. TOUS nos gestes ont un impact sur notre belle planète, que ce soit les emballages ou le transport des produits et… c’est normal? C’est juste qu’il ne faut pas l’oublier.

  2. Ça ne tient pas non plus compte de ce qu’on ne mettra pas dans le pot. Par exemple, un mouchoir, des condoms… Ou encore une paille du resto en vacances même si on avait demandé au serveur de ne pas en mettre. Est-ce qu’on va la ramener chez nous pour la mettre dans le pot? Probablement pas.

  3. Aussi absent : tout ce qu’on met dans le bac de recyclage en pensant/espérant qu’il soit recyclé, mais qui en fait ne le sera jamais. La vérité c’est que l’écrasante majorité des emballages domestiques (en plastique et dans une moindre mesure en verre) vont être jetés… au centre de tri, plutôt que chez nous, mais le résultat est le même. Je vous avertis, ça fait peur, mais je vous invite à aller voir cet article que j’avais déjà écrit sur le site de Canal Vie, sur les manières de réduire sa consommation de plastique. Ça disait entre autres que plus de 93 % de l’ensemble du plastique produit sur la Terre depuis l’apparition de ce matériau est toujours là, ni recyclé ni même réutilisé ou revalorisé. 😱

  4. Ce que je trouve aussi, c’est qu’arriver à un tel résultat dénote un certain privilège qui n’est pas donné à tout le monde. Certaines personnes par exemple, ont une condition chronique qui demande qu’elles prennent plusieurs médicaments, s’injectent de l’insuline, etc. Parfois, on n’a pas le choix de produire des déchets. C’est un peu la même chose pour un autre type de privilège : celui d’avoir la possibilité (au niveau du budget, du transport, du temps, de l’endroit ou on vit, etc.) de se rendre chez des maraichers locaux ou des petits farmer’s markets cutes qui vendent sans emballage.

  5. Finalement, ce pot ne contient pas les déchets qu’on refuse, d’accord, mais qui sont produits quand même. Un seul exemple simple : même si dans tous les commerces on dit qu’on ne souhaite pas de reçu, il sera imprimé quand même! Et jeté par le caissier sur place.

Une autre chose importante qu’une telle image ne dit pas

Aujourd’hui, Bea Johnson est devenue si connue et si populaire qu’elle passe maintenant plus des 3/4 de son temps à voyager partout dans le monde. Elle donne des conférences et des ateliers, elle visite des commerces zéro déchet (c’est dans ce contexte que je l’ai rencontré à Montréal en 2016). Et c’est super, parce que ça veut enfin dire que le mouvement zéro déchet n’est plus marginal, mais de plus en plus incontournable dans nos sociétés. Je trouve même que c’est important qu’elle le fasse, parce qu’ainsi elle peut inspirer littéralement des centaines de milliers de personnes à adopter des habitudes zéro déchet. Ceci n’est donc pas une critique.

Mais… Il ne faut pas oublier l’envers de la médaille. Soit qu’au-delà de sa très petite poubelle de déchets annuel, à cause de ses déplacements elle est probablement maintenant dans les 5 % des personnes qui ont la plus lourde empreinte environnementale au monde.

Don’t let perfect get in the way of good!

Je pense que c’est ça le principal… Et c’est ce qu’il faut se rappeler. Je ne suis pas zéro déchet mais… je fais ce que je peux. Mon possible. C’est un processus, une démarche à long terme. Parfois pour différentes raisons j’ai des “retours en arrière”, mais ce n’est pas ça qui compte, au final. Si je pense à quand j’ai commencé, j’ai quand même fait beaucoup de chemin! C’est ça qui est important!

Si on croit qu’il faut viser la perfection tout de suite, tout ce qui risque d’arriver c’est d’être “paralysé” par l’ampleur de la tâche et… de s’empêcher de faire quoique que soit.

Ce serait beaucoup mieux si tout le monde faisait quelques gestes zéro déchet que si une poignée de gens le faisaient à 100 %!

Bouchées d'avocat au bacon, sauce chipotle

Bouchées d'avocat au bacon, sauce chipotle

Gaufres magiques (sans produits céréaliers!)

Gaufres magiques (sans produits céréaliers!)

0