Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie Ă  la maison... J'espĂšre que vous vous plairez!

Un arc-en-ciel pour l'unitĂ© 🌈

Un arc-en-ciel pour l'unitĂ© 🌈

Je trouve ça trÚs drÎle que pour quelqu'un qui dit "ne presque jamais regarder la télé" -et c'est vrai en plus!-, je consacre un 2e billet à une série en quelques mois (voici l'autre sur mes 3 coups de coeur de l'hiver dernier)! Mais voilà, il FALLAIT que je vous parle de ceci, aprÚs que je me sois assise pour plier une montagne de linge la semaine derniÚre et que Netflix me suggÚre... Queer Eye.

Le nom vous sera peut-ĂȘtre familier : c'est en effet la "reprise" d'une Ă©mission (Queer Eye for the Straight Guy) qui avait Ă©tĂ© populaire au dĂ©but des annĂ©es 2000. Dans celle-ci, 5 gars gais proposaient un "makeover" de vie Ă  un homme hĂ©tĂ©ro, comme le dit si bien le titre. Et comme c'Ă©tait avant que j'ai des enfants (i.e. quand j'avais PLEIN de temps pour la tĂ©lĂ©), je me souviens d'avoir regardĂ© et assez aimĂ© cette Ă©mission, qui traitait non seulement de mode mais Ă©galement de dĂ©co, d'alimentation etc. -les shows de makeover pour moi, c'est du bonbon! Comme j'apprends tout ce qui est social par observation et non par intuition, c'est pas mal Ă  travers ce type d'Ă©mission ainsi qu'en lisant des magazines depuis l'Ăąge de 13 ans que j'ai construit mon propre sens du style.

J'étais donc curieuse de voir la nouvelle mouture... Et dÚs le premier épisode, je savais que je ne serais pas décue ET qu'on était clairement en face de quelque chose d'autre que juste une transformation éclair. Quelque chose comme... un phénomÚne de société, aussi différent qu'intéressant?

Les 5 gars d'abord, sont tous tellement attachants et il y a une vĂ©ritable chimie entre eux, une dynamique de groupe qui ne s'invente pas. Ensuite, l'Ă©mission n'est pas tournĂ©e Ă  New York ou Ă  LA, mais bien... en Georgie. Un des Ă©tats les plus typiquement amĂ©ricains, 100 % Sudiste, dans tout ce qu'on peut supposer de moins beau lĂ -dedans. Et ce n'est pas un hasard! C'est l'un des Ă©tats ou la communautĂ© LGBTQ vit le plus de difficultĂ©s, ou les gens ont le plus massivement votĂ© pour Trump, ou il y a des divisions raciales profondes, etc. Et ces 5 gars ouvertement gais, trĂšs confiants et avec une attitude extrĂȘmement positive dĂ©barquent dans les petits villages en Ă©tant eux-mĂȘmes et en changeant la vie de personnes ordinaires. Ça ne s'appelle plus "For the Straight Guy", parce que dans la sĂ©rie il y a Ă©galement un Ă©pisode sur un gai encore plus ou moins dans le placard, une (extraordinaire) femme et un jeune homme trans.

Et on assiste à... tellement de beau, d'amour et d'émotion pure. C'est drÎle et c'est parfois "cheeky" (sans jamais devenir vulgaire -non pas que ça me dérangerait énormément mais on veut clairement rester grand public) et il y a plein de moments feel good, des intérieurs superbement redécorés, des personnes qui reçoivent le petit boost de style qui leur manquait pour dégager une confiance nouvelle qui leur permet d'atteindre leur potentiel, etc. Mais il y a aussi tellement plus que ça! Sans jamais avoir tant besoin de l'énoncer clairement, c'est vraiment une émission sur la réconciliation, l'acceptation, l'inclusion et l'unité.

On aborde de la maniĂšre super personnelle et spontanĂ©e, Ă  partir de l'expĂ©rience des 5 gars (le Fab Five), la religion, le rapport entre les Noirs et la police, l'acceptation des gais en gĂ©nĂ©ral, les Ă©checs et les grands changements qui font mal, les deuils... Et on braille Ă  chaque Ă©pisode. Tout met l'accent sur À QUEL POINT COMME ÊTRE HUMAIN, ON SE RESSEMBLE et on PEUT s'aimer, s'aider, entrer en relation et trouver des points communs, peu importe nos diffĂ©rences. MalgrĂ© tout le laid qui existe, l'Ă©mission fait ressortir le beau, les gens qui font une diffĂ©rence autour d'eux, les gens ouverts, les gens qui tendent la main, oui, mĂȘme en Georgie et ce, peu importe leur place dans la sociĂ©tĂ© et leurs opinions politiques. 💓

Et MY GOD que ça fait du bien (et ça doit ĂȘtre encore plus le cas aux États-Unis), dans un monde surrĂ©aliste ou Trump est prĂ©sident, ou c'est tellement facile de s'insulter et de juger sur les rĂ©seaux sociaux, ou on se sent dĂ©connectĂ©s de nos pairs, ou on a parfois l'impression qu'il n'y a plus d'espoir pour l'humanitĂ©??? CETTE ÉMISSION, par son traitement positif qui dans les circonstances actuelles consiste en fait en un acte militant radical, me redonne foi en l'humanitĂ©. Concept simple, rĂ©sultat beaucoup plus grand (et surtout rejoignant la nature humaine elle-mĂȘme) que ce serait supposĂ© l'ĂȘtre au dĂ©part. 😭 TsĂ© quand Michelle Obama avait dit : "When they go low, we go high"? C'est EXACTEMENT ça. Changer le monde en y dĂ©versant l'amour, la confiance en soi, la croyance profonde en ce que les autres sont capables d'accomplir, le mentorat et un optimisme contagieux. J'en demeure profondĂ©ment convaincue : l'empathie, c'est ce qui va finir par nous sauver. Rien d'autre.

Aussi mmh, je ne suis juste pas capable de m'empĂȘcher de remarquer beaucoup plus que les autres Antoni, le gars qui s'occupe de la bouffe. Euh, HELLO!?!

A post shared by Antoni Porowski (@antoni) on

Je pense que c'est mon premier crush sur un gars gai depuis... George Michael dans Wham quand j'avais 11 ans? Sauf qu'en 1986, il y avait beaucoup d'affaires que je ne comprenais pas et que maintenant je comprends. 😉 Ne vous en faites pas, mon mari le sait en passant. 😝 Et je pensais qu'Antoni Ă©tait new-yorkais (il vit avec son chum Ă  Brooklyn) mais les amis, il est quĂ©bĂ©cois! D'origine polonaise, mais ayant grandi Ă  Brossard et parlant super bien français, OMG!

En passant, vous connaissez peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  mon amour des podcasts, mais Jonathan, le gars qui s'occupe du "grooming" (cheveux, rasage, produits de soins, etc.) -et qui est le 2e Ă  partir de la droite sur la photo- en a un qui s'appelle Getting Curious. Étant le plus flamboyant des 5, je me demandais de quoi ça aurait l'air -et c'est vĂ©ritablement un des podcasts les plus intĂ©ressants et divertissants que j'ai eu la chance d'Ă©couter! Chaque semaine, il se pose une question sur quelque chose et il fait venir un(e) expert pour en discuter et qu'on comprenne mieux. Et ce sont des sujets incroyablement variĂ©s : la politique amĂ©ricaine ou internationale, la culture, les enjeux sociaux... Une semaine ça peut ĂȘtre "Qu'est-ce qui se passe en Syrie?", une autre "Quel est l'impact psychologique Ă  long terme sur les enfants qui ont vĂ©cu des traumatismes?" ,"À quoi ça ressemble faire la musique d'un film?", "Comment ça marche une coupe menstruelle?",  "Qu'est-ce qui est en train d'arriver avec la crise des opioides", etc. J'ADORE!

Mettez Queer Eye sur votre liste sans faute! 😍🌈

 

Un an avec Bowie đŸ‘šâ€đŸŽ€đŸ¶

Un an avec Bowie đŸ‘šâ€đŸŽ€đŸ¶

Faire de la pectine 🍏

Faire de la pectine 🍏

0