Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

Tu es trop occupée

Tu es trop occupée

En ce jour de Fête des Mères, ma puce (7 ans et demi) m'a offert un magnifique cahier sur lequel je sais qu'elle avait travaillé toute la semaine à l'école. Super bien dessiné, décoré, relié et avec de belles phrases qu'elle avait écrit elle-même. Elle était si fière.

Je l'aime tellement, cette puce qui ne l'a pas facile depuis plusieurs mois. Qui vit les choses intensément. Qui est un vrai rayon de soleil, mais cache aussi, seulement quand elle se sent assez en sécurité pour le faire, des zones d'ombre. Je ferais n'importe quoi pour qu'elle demeure pourtant encore un peu dans cette innoncence lumineuse de l'enfance.

Dans le cahier, dans la section ou elle devait décrire ce qu'elle aimerait m'offrir, elle a écrit : "J'aimerais te rendre un gros service quand tu en as de besoin. Tu es trop occupée".

 

Elle a raison, ma chouette. C'est un grand paradoxe. Celui qui veut que j'ai réorienté ma carrière pour être là pour eux, pour être plus disponible, pour alléger leur horaire. Et... je suis là. Je vais les chercher tous les jours tout de suite après l'école. Je leur permet d'avoir des heures libres, chaque jour. De pouvoir rester à la maison en pyjama quand il y des journées pédagogiques....

Mais aussi... Je travaille tout le temps. Pour gagner ma vie, pour faire mes deadlines, pour alimenter ce blogue, pour préparer les capsules DIY la nouvelle saison de Vu de l'Intérieur, qu'on va tourner dans un mois. Pour me maintenir à flot, prendre des photos, régler un million de choses, passer au travers des projets et des tâches qui se présentent, un par un.

Sans pour autant avoir l'impression de réussir beaucoup de choses, au contraire. J'aurais tellement intérêt à prendre un peu de recul pour voir venir et améliorer un peu ma game, mettre du temps sur d'autres trucs que j'ai en tête et auxquels je n'arrive pourtant jamais. Commercialiser quelques produits zéro déchet que je fais, rendre ce blogue bilingue, lui refaire une belle image de marque, faire des essais vidéo ou podcasts, relancer mon projet de livre, qui a déjà été refusé par un éditeur...

 

Hier, elle avait un rendez-vous très important, en lien avec son cours de ballet (elle est si mignonne et gracieuse cette petite, tout le contraire de moi en somme). Chaque année avant le spectacle final, il y a une séance de photos officielle avec costumes, coiffure et maquillage de scène, que tout le monde prend très au sérieux. Il faut se présenter à l'avance, patienter longtemps, effectuer des changements de costumes, suivre un horaire très serré et bien orchestré.

Je l'ai amené sur place... 45 minutes en retard. Ce n'est pas que j'avais oublié : j'avais pris beaucoup de temps à la préparer, à tout faire comme il faut, à tout prévoir. Simplement je ne sais pas ce qui s'est passé, mais je n'avais pas inscrit l'heure comme il faut dans mon téléphone. Et je n'ai pas revérifié une 2e source, comme j'ai l'habitude de faire. Finalement, ça s'est arrangé : sa prof, qui est d'une patience infinie, n'était pas du tout fâchée elle a pu prendre ses photos quand même -comme nous étions les dernières, elle a même passé tout de suite.

Mais je ne vous raconte pas l'expérience... Alors que nous pensions que nous étions à l'avance, nous avons croisé toutes les petites filles de son cours en costume qui repartaient en la regardant de travers et en lui criant : "Tu es vraiment trop en retard là!" Puis deux différentes responsables qui nous ont dit : "C'est terminé les photos, c'est trop tard!" Je me sentais complètement défaite en dedans de lui faire ça. Surtout que je sais que ce genre de situation est très anxiogène pour elle. 💔

 

Je me suis TELLEMENT excusé après, lui expliquant que je ne comprenais pas, mais que j'avais tellement d'affaires à penser dans ma tête que parfois je n'arrivais pas à tout réussir. Elle n'était même pas fâchée... Plutôt résignée. Elle m'a répondu qu'elle le savait, qu'elle comprenait, que je n'avais pas besoin "de me racheter".

 

La vérité c'est que ce genre de choses, ce n'est pas la première fois que ça m'arrive. Ce n'est pas fréquent, mais ça se produit plus souvent qu'à mon tour. Malgré mes défis, je réussis à fonctionner. C'est vrai que j'échappe des balles de temps en temps, mais j'en attrape aussi vraiment beaucoup! Sauf ça me démande une gymastique mentale et des efforts complètement... exténuants. Le fait est que si je ne suis pas en état d'hypervigileance 24 heures sur 24, si je ne vérifie pas tout 4 fois, si je ne prends pas des notes dans mon agenda en plus des post-its dans mon sac à main en plus des RV sur mon téléphone en plus des papiers accrochés au babillard à côté de mon bureau, rien ne va plus. Je suis trop occupée.

 

Et... est-ce que c'est ça qu'ils vont retenir de leur enfance, plutôt que ce que je souhaiterais qu'ils se souviennent : les choses comme nos marches tous les jours avant et après l'école, toutes les petites collations maison que je leur fais, les journées d'été passées à flâner dans la piscine? Est-ce que finalement, ça ne serait pas mieux si je travaillais dans un bureau et que j'allais les chercher à 18 heures au service de garde, mais qu'ensuite j'étais entièrement disponible pour eux?...

3 superbes séries à visionner cet été

3 superbes séries à visionner cet été

Chaussons fraises et rhubarbe

Chaussons fraises et rhubarbe

0