Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

3 superbes séries à visionner cet été

3 superbes séries à visionner cet été

Je ne regarde presque jamais la télé. Je ne dis pas ça par snobisme, parce que plus jeune je l'ai énormément regardé! C'est juste qu'après avoir eu des enfants, on dirait que ça n'a plus jamais vraiment rentré dans ma vie, d'être capable de m'assoir et d'avoir une émission à visionner. Très rarement, je me suis laissé accrocher par un rendez-vous télévisuel que j'essayais de respecter le plus possible (Downton Abbey en est un exemple, et il y en a peu d'autres!) mais sinon, visionner des séries en rafale me convient vraiment mieux. Je les regarde surtout en faisant autre chose d'ailleurs : plier du linge, souvent! Je déteste tellement cette tâche alors c'est le moyen que j'ai trouvé pour l'alléger.

Voici 3 séries que j'ai regardé et ADORÉ dans les derniers mois. Elles me sont toutes restées en tête à leur manière et elles deviendront, j'en suis certaine, toutes des classiques. Je les ai vues en version originale sur Netflix, mais je sais qu'elles existent toutes en version française et sur d'autres antennes! 

 

The Crown

the-crown.jpg

Je ne suis pas spécifiquement royaliste et même quand j'étais petite je trouvais que la Reine avait l'air d'une vieille dame vraiment pas particulièrement joyeuse ni sympathique.

Mais cette série est... magistrale. D'abord bien sûr, parce que c'est un regard fascinant sur l'une des figures les plus importantes de notre époque, une femme assez énigmatique qui a aujourd'hui plus de 90 ans. N'est-ce pas incroyable de se rendre compte qu'Élizabeth a déjà été une jeune femme assez glamour et pleine de vie? Après chaque épisode, j'allais compulsivement lire sur le sujet, sur les personnages, sur les faits historiques...

Car c'est l'une des qualités les plus remarquables de cette série : son exactitude. À part quelques personnages secondaires et petites intrigues plus supposées qu'avérées, tout est basé sur des faits réels. Il existe entre autres sur le Web plusieurs galeries photos qui comparent les robes d'Élizabeth et de sa soeur Margaret dans la série avec les vraies (et c'est un vrai bonheur de les parcourir 😍) ainsi que des photos qui montrent des rencontres ou moments importants, en les comparant également avec leur rendu tellement réussi dans la série.

Voici ce qui va arriver si vous commencez à la regarder :

  • Vous allez beaucoup vous attacher à Elizabeth. Et même lorsque vous la verrez telle qu'est est aujourd'hui, vous ne la regarderez plus de la même manière -vous pourrez encore voir en elle cette jeune reine de 25 ans. Vous allez aussi... plus la comprendre. Et voir la vraie personne en elle, au-delà de la couronne. C'est le talent de l'actrice Claire de Foy, avec son regard d'acier!
  • Vous allez aussi vous prendre d'affection pour Margaret, la grande victime des circonstances. Elle qui était tellement plus gracieuse, plus spontanée, plus extravertie, plus à l'aise en public, etc. qu'Elizabeth ne l'a jamais été.
  • Vous allez commencer à vous demander plein de "que serait-il arrivé si..." Si l'oncle d'Elizabeth, Edward, n'avait pas adbiqué, changeant ainsi la lignée royale et donnant le trône à son frère timide et bègue (c'est son histoire qui est racontée dans "The King's Speech")? S'il était resté roi, alors que c'était un sympatisant nazi? Si Elizabeth n'avait pas accédé au trône si jeune? Si Margaret avait pu épouser son premier amour? Si Anthony Eden, le premier ministre qui a succédé à Churchill, n'avait pas été accro aux narcotiques? Etc.
  • Vous allez détester le Prince Philip. Pas besoin d'en dire très long sur le sujet, mais la série ne le rend vraiment pas sympathique! Je l'avais toujours vu comme étant à la fois assez digne et drabe, mais disons que dans sa jeunesse, il a semble-t-il beaucoup profité de ses "privilèges" et n'a pas exactement respecté Elizabeth. C'est intéressant de connaître son histoire par contre : héritier de la royauté grecque et danoise, sa famille a dû s'exiler lorsqu'il était bébé, sa mère a été internée, son père s'est sauvé avec une maîtresse... Seule sa grande soeur, mariée avec un officier nazi, s'occupait de lui, jusqu'à ce qu'elle meure dans un accident d'avion avec toute sa famille.

 

This is Us

080373.jpg

Rarement une série est autant venue me chercher que celle-ci! C'est difficile d'en parler sans vendre différents punchs (le lien entre des personnes qui partagent la même date d'anniversaire ou le fait que la série se passe dans plusieurs époques), mais quelle chef d'oeuvre! D'abord, la direction artistique est incroyable. Tout est pensé et élaboré pour qu'il y ait une certaine cohérence entre les époques (des années 70 à aujourd'hui) : il n'y a jamais de grosse coupure ni rien qui nous permet de clairement identifier stylistiquement ce qui n'est pas actuel, on le comprend plutôt par déduction. Souvent les séries font le contraire : ils mettent beaucoup d'effort pour voir que LÀ, on est dans le passé! Cette fois, tout est en finesse et en harmonie. La musique est É-COEU-RANTE! Et autre tour de force, encore une fois pourrait s'appliquer autant à il y a 30 ans qu'à aujourd'hui. Elle participe à créer une ambiance et un état d'esprit qui nous permet de tellement bien rentrer dans l'histoire.

Les personnages sont tous tellement vrais et attachants. Avec leurs multiples facettes, leurs forces et leurs faiblesses, leurs contradictions et leurs zones d'ombre. La série effleure aussi, sans jamais que ce soit forcé, des problématiques importantes de la société américaine : le racisme, l'obésité, l'homosexualité, la superficialité du vedettariat, la pression de performer et de projeter une image parfaite, la maladie mentale, la mort, etc. J'ai tellement pleuré en l'écoutant! Le personnage de Randall, l'homme en bas à droite, est de loin celui que j'aime le plus, avec toute sa complexité. ❤️

Je brûle de vous raconter l'excellente prémice de la série et ce qui au final unit les personnages, parce que c'est l'une des histoires les mieux pensées qu'il m'ait jamais été donné de voir,  mais je ne peux pas vous faire ça! Allez la regarder, c'est tout!

 

Anne

Anne_hdr_post.jpg

Je suis tombée en amour avec Anne vers 11 ans (son âge au début de la série!), soit l'âge de mon fils aujourd'hui (et un si bel âge). Il y avait eu à l'époque une (autre) série télé qui m'avait beaucoup accroché et qui m'avait fait acheter et lire tous les livres. Au fil des années c'est l'un des livres que j'ai relu le plus... La dernière fois, c'était après nos vacances à l'Île-du-Prince-Édouard il y a quatre ans, après un pélérinage fort enchanteur aux véritables Pignons Verts sur place. Et encore à l'aube de la quarantaine, Anne et la plume de L.M. Montgomery m'avait tout autant charmé et enchanté que presque 30 ans auparavant. La magie opérait toujours.

Dans cette nouvelle série de la CBC (la jeune Anne est jouée par une Irlandaise!?!), on est vraiment dans un autre registre par contre! Et déjà le générique d'ouverture assez moderne et le thème musical de la série ("You are Ahead by a Century" des Tragically Hip!) donne le ton. C'est bien Anne, mais ce n'est pas tout à fait le même traitement que celui que vous connaissez probablement et que vous chérissez peut-être comme moi.

L'histoire est la même et les magnifiques paysages sont là. Mais on y a ajouté un côté sombre. Ça fait drôle à dire, étant donné que la vie sur une ferme à Avonlea vers 1900, ça semble assez idyllique et éloigné de l'adversité des villes sales et insalubres qu'on pourrait imaginer. Et étant donné qu'Anne vit un peu dans son propre univers de beauté et de poésie. Mais ce que cette série essaie de faire, c'est de s'attarder plus au passé d'Anne, l'orpheline qui arrive chez Matthew et Marilla après avoir beaucoup été ballotée et même maltraitée. Il y a donc des scènes dures, des scènes un peu surprenantes et sales, auxquelles on ne s'attend pas. Et alors que j'ai toujours vu Anne comme un peu trop rêveuse et se mettant souvent les pieds dans les plats, dans cette série c'est à un tout autre registre. On dirait qu'Anne est.. bipolaire. Elle est vraiment beaucoup plus intense que ce que l'on connaît, avec des réactions exagérées, déplacées, impulsives et inexplicables.

Ça surprend un peu, mais en même temps, ça permet de mieux situer le personnage comme "une survivante," qui a développé une imagination incroyable par mécanisme de défense. Et il faut dire que ça s'inscrit tout à fait dans l'air du temps. On voit les scènes avec des yeux nouveaux teintés de notre époque et de tout ce qui peut se dire au grand jour maintenant : l'intimidation, la violence, l'opprobe sociale, l'inégalité entre les sexes... La direction artistique est sublime, les costumes sont magnifiques et la reproduction de l'époque est parfaite. On perd un peu de magie, certes, mais on gagne en côté percutant. J'ai très envie de retourner dans les Maritimes maintenant!

Les trucs = lilas

Les trucs = lilas

Tu es trop occupée

Tu es trop occupée

0