Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

Mon travail : #produitoffert

Mon travail : #produitoffert

(Un produit offert trop cute que j’ai reçu dernièrement : un bouquet de fleur/légumes + plus une boîte bento ainsi qu’un lunch de chez Arctic Gardens)

C’est bien évident que n’étant pas une TOP blogueuse, je suis beaucoup plus dans l’ordre de reçevoir des trucs (donc ne pas payer pour certaines choses) que dans l’ordre de me faire payer par une entreprise. (Cette année, j’ai eu seulement trois collaborations rémunérées : avec F. Ménard, avec Flordeco et avec Hapi).

Comme j’en ai déjà parlé, c’est un volet de mon travail auquel je ne m’attendais absolument pas au départ, mais qui au fil du temps a pris de plus en plus en place : celui d’être invitée à des événements et de reçevoir des cadeaux.

Comment ça marche : parfois, je reçois un courriel pour me demander si je voudrais reçevoir X. Je n’accepte pas à moins que ce soit vraiment un fit et que je puisse en parler éventuellement quelque part (faire une photo, une mention, le placer NATURELLEMENT dans un article, etc.) Souvent par contre, ce n’est pas le cas. Je reçois des trucs auxquels je ne m’attendais pas presque toutes les semaines et c’est la même chose pour les invitations médias et les événements. Parfois, l’attente est claire, mais parfois non, pas du tout, personne ne me demande rien en retour. J’essaie de naviguer là-dedans le plus honnêtement possible!


#Produitoffert

Entre autres, en indiquant clairement avec ce mot-clic que c’est quelque chose que j’ai reçu. C’est la loi de l’indiquer, mais c’est aussi et surtout une question de transparence. Sans honnêteté envers les lecteurs, que reste t-il?

Je remarque par contre que beaucoup de gens ne le font pas, ou prennent des moyens beaucoup plus détournés/moins clairs de le faire.

Je présume aussi que certaines personnes sont peut-être agaçées par cette mention, mais je vais essayer de retourner ça de bord : je vous suggère plutôt fortement de vous méfier d’un bloggeur ou autre travailleur du Web qui ne présente jamais cette mention. Parce que je peux vous garantir qu’il(elle) reçoit DES TONNES de produits quand même et surtout qu’il(elle) les présente quand même.

Ma philosophie

C’est quelque chose que je n’avais jamais articulé aussi clairement auparavant, mais voici en gros comment je vois tout ça :

  • Être invité quelque part, reçevoir quelque chose, être mentionnée quelque part est un IMMENSE privilège. Je ne saurais jamais assez le dire. Je l’apprécie pleinement, chaque fois.

  • Ce n’est pas parce que je reçois un cadeau, une invitation ou une autre expérience que je le mérite. Ni que je suis spéciale.

  • Il ne faut jamais rien prendre pour acquis. Je ne sais pas trop comment mais je suis rentrée sur certaines listes -et c’est fantastique. Mais je peux aussi en être retirée n’importe quand.

  • Le (plus grand) succès des autres ne fait certainement pas d’ombre sur mon propre chemin. Il n’y a pas d’autre choix que d’être réellement contente de ce que vivent/reçoivent les autres! Ça me fait même du bien et ça m’aide constamment à devenir une meilleure personne.

  • Personne ne me doit rien. HE-RIEN.

  • C’est bien important que cette “game” là ne me fasse pas tomber dans les sentiments négatifs. Ni à propos d’une invitation que je n’ai pas reçue, ni d’un cadeau que je n’ai pas eu, ni d’un “projet spécial” duquel je ne fais pas partie ou d’une proposition pour laquelle je n’ai pas été incluse. Je me répète tout le temps que je suis à la bonne place. J’ai une chance inouïe. Celle de travailler à la maison avec un horaire flexible qui me permet d’être là pour mes cocos. Tout le reste, c’est du bonbon.

  • Exprimer quelque chose de négatif sur une compagnie ou un produit, ce n’est juste pas mon truc. Croyez-moi, j’ai plein d’opinions, mais je n’ai pas besoin de les énoncer publiquement. Ceci n’est pas de l’hypocrisie ni un côté “fake,” je vous le jure. Simplement, je trouve qu’on vit dans une ère très négative et assez “entitled,” aussi. Et que je ne trouve pas que c’est constructif, au final. Si je n’aime pas quelque chose, je préfère ne pas en parler sur mes plateformes, c’est tout. Je sais que ce n’est pas super populaire, que les gens aiment beaucoup ceux qui (donnent l’impression de) “dire les vraies affaires”… Mais je ne peux pas aller contre mon propre instinct, qui gouverne beaucoup de ce que je fais. Je vous donne un exemple: une fois, j’ai failli faire un petit commentaire sarcastique sur une compagnie dans une story Instagram. Pas que le produit était mauvais mais je trouvais qu’ils avaient légèrement manqué de transparence sur une collaboration. J’ai eu un doute et je me suis abstenue, parce que ce n’était pas “moi,” ça. LE LENDEMAIN, j’ai reçu par surprise le produit à la maison. J’ai pris ça comme un grand signe. Et ce n’est pas que j’aurais eu peur de mal paraître mal face à eux -j’ai droit à mon opinion, je n’appartiens à aucune compagnie. Mais je n’ai pas à me faire la juge à deux cennes de leurs choix, ils ont quand même eu la gentillesse de m’inclure dans leur liste sans que je n’aie rien demandé et en bout de ligne, ce n’est pas lancer plus de négativisme dans le monde qui m’intéresse.


Petite mise au point

Je veux être super claire ici, je n’écris pas ceci pour critiquer les manières de faire de certaines entreprises ici ni celles des agences. J’interagis presque uniquement avec des gens passionnés, allumés et vraiment sympathiques avec qui je tisse des liens réels; c’est arrivé une seule fois que je ne me suis pas sentie super bien dans ce genre de rapport professionnel. (Je n’ai donc tout simplement pas poursuivi la relation).

Je ne veux pas non plus donner l’impression que je m’attendrais à plus ni que les compagnies n’ont pas agi correctement! Les fois ou ce n’était pas très avantageux pour moi, c’était entièrement ma faute ou en tout cas ma responsabilité. C’est quelque chose qui s’apprend; c’est à moi de bien évaluer chaque proposition. Je dirais que c’est pour ça qu’à l’heure actuelle je refuse autant d’invitations et d’offres que j’en accepte. C’est souvent une question d’équilibre travail-famille, mais aussi à cause du fit, malgré ce que je pourrais en retirer. Ma décision ne vient jamais en fonction du cadeau ou de l’avantage, en tout cas!

Si je raconte ça ici, ce n’est donc vraiment pas pour me plaindre de quoi ce que soit, mais beaucoup plus pour présenter la réalité et expliquer comment ça fonctionne vraiment au-delà des photos et des hashtags #produitoffert #invitationmedia, etc.

Les cadeaux

Je pense que très peu de bloggeurs sérieux font uniquement ça pour les cadeaux et la raison est simple : à mon niveau en tout cas, on ne sait jamais ce qu’on va reçevoir!

Je suis déjà allée à un événement et on m’a remis à l’entrée 300 $ en carte-cadeau. J’ai failli tomber par terre et demander s’il y avait une erreur! Mais il y a aussi des événements ou il n’y a rien ou en tout cas que le cadeau est extrêmement symbolique (genre, des sous-verres cutes ou une toute petite bouteille d’huile d’olive). Je ne suis JAMAIS déçue de ça! Je ne m’attends jamais à rien.

Tout ça pour dire que j’apprécie les cadeaux mais que ce n’est pas nécessairement en lien avec les stories ou les photos ou les mentions que je fais. Si j’aime quelque chose, je peux en parler beaucoup, même si je ne reçois rien. Le contraire est aussi vrai.

Il ne faudrait pas non plus penser que toutes les occasions sont profitables. (Et on s’entend que je ne le fais pas nécessairement parce que ça doit l’être).

Cette photo en est un bon exemple :

On a reçu cette journée-là à peu près 18 $ de (délicieuse) crème glacée. Mais ça m’a coûté 21 $ de stationnement et j’ai manqué un après-midi de rédaction. Pas grave, c’était une belle activité à faire avec les enfants! Mais en même temps, j’avais une super grosse semaine et il a fallu que je passe mon dimanche à travailler pour me reprendre pendant que tout le monde était dans la piscine. Je dois évidemment déclarer le “produitoffert,” mais le reste, ben tsé il ne paraît pas sur cette photo.


Ou celle-ci par exemple :

J’ai reçu une carte-cadeau de 20 $ au printemps; dans ce cas j’avais accepté explicitement donc je savais que je devais en parler, c’est donnant-donnant. Mais après l’avoir reçu je me suis rendue compte qu’il n’y a aucun Second Cup près de chez moi et les semaines ont passé sans que ça adonne d’y aller. Trois mois plus tard, j’ai donc pris un dimanche après-midi pour amener ma puce (à 40 min. de la maison) parce qu’elle avait eu une bonne période dernièrement et que je voulais la “récompenser”. Encore une fois, une belle activité authentique (on s’entend que je n’ai rien contre ça!) qui l’a rendue heureuse, mais peut-être un petit manque de “planification pratique” de ma part.

Et ceci :

J’avais reçu une carte-cadeau de 35 $ en échange d’une photo (entente explicite encore une fois). Alors je suis allée chercher les sushis (c’était à Chicoutimi) et avec 35 $, ben, je n’arrivais pas à nous nourrir tous les trois, les enfants et moi. Et puis je trouvais qu’il n’y avait pas assez d’éléments dans ma photo, ce n’était pas l’effet que je recherchais, donc j’ai acheté genre 30 $ de nourriture de plus. Et ça c’est quelque chose qui arrive vraiment souvent! (Aller au resto tous les quatre et reçevoir une poutine mais payer le reste, reçevoir un cadeau à 10 $ et dépenser 45 $ de trucs coups de coeur moi-même, etc.)

Dernier exemple : j’ai aussi très hâte de vous montrer ma collaboration qui s’en vient bientôt avec Flordeco, qui vont venir refaire notre plancher de cuisine dans quelques semaines. Et ça peut avoir l’air bien glam dit comme ça, mais tsé, ils ne m’offrent pas ça sur un plateau d’argent non plus. Ils sont assez gentils pour nous accorder un rabais sur la facture totale et ils nous ont fourni une expertise très précieuse et personnalisée. Par contre, si vous êtes familiers avec le coût des rénovations (et surtout celui de faire affaire avec des installateurs professionnels, ce dont nous ne sommes pas très habitués (#DIYers)), vous vous doutez peut-être qu’au final ça correspond quand même à un investissement significatif de notre part!

Donc encore une fois je dois déclarer que j’ai reçu quelque chose, mais ce n’est pas toujours toute l’histoire. Ne l’oubliez pas! Est-ce que ça veut dire que je fais pitié? HELL NO. Mais c’est aussi important de voir l’autre côté -une de mes amies bloggeuses m’a déjà dit que ça lui coûte plus de 1 000 $ annuellement pour les stationnements à cause des événements.

Il ne faudrait jamais oublier que ce monde-là a plein de côtés positifs réels : je le fais parce que ça me permet de sortir un peu de chez moi (mes contacts sociaux dans la vraie vie, c’est largement ça), je le fais aussi parce que ça me permet de mieux faire mon travail, de tester différents produits, de mieux les connaître, d’être mieux informée, d’être capable de faire des comparaisons, etc.

Mais ça vient aussi avec certains coûts ainsi que toute une gestion supplémentaire, face à mon horaire de travail, face à ma routine familiale, face à mon “calendrier éditorial” (qui est très informel!), face aux attentes de tous et chacun…

Gâteau "Funfetti" de licorne

Gâteau "Funfetti" de licorne

Voici la nouvelle pomme Ariane!

Voici la nouvelle pomme Ariane!

0