Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

Petite blogueuse ne souhaite pas devenir trop grande

Petite blogueuse ne souhaite pas devenir trop grande

 La très belle collection tendance printemps-été de chez Sears, telle qu'elle nous a été présentée à un chouette événement auquel j'ai été invitée récemment...

La très belle collection tendance printemps-été de chez Sears, telle qu'elle nous a été présentée à un chouette événement auquel j'ai été invitée récemment...

Je ne suis pas une top blogueuse et c'est bien correct. Je me sens encore tellement privilégiée d'avoir ma petite place dans cet univers, c'est comme si je n'y crois pas vraiment...

Dans ce monde là, c'est facile de perdre un peu sa perspective et de se comparer... Je crois que c'est normal aussi, avec le travail qu'un blogue demande peu importe son lectorat (ou l'absence de), de se demander périodiquement pourquoi on fait ça.

Alors voici pour moi : mon but, ce n'est pas de devenir une super blogueuse. J'en cotoie plusieurs et je les adore (sérieusement, je n'ai jamais vraiment rencontré de personnes pas sympathiques ou qui ne se supportent pas dans ce petit milieu), mais ça fait longtemps que j'ai compris que cette voie là, elle ne serait pas la mienne. Je sais qu'il n'y aura jamais des dizaines/centaines de millers de personnes qui seront intéressées à ce que je fais ou j'écris, et c'est correct aussi. Pour vrai! Je ne peux qu'être moi-même. 

Mon but, ce qui me fait vibrer chaque jour, c'est de pouvoir travailler à la maison à faire ce que j'aime tout en étant là pour mes enfants. À 10 et 6 ans 1/2, ils n'ont plus besoin de ma couvance constante (j'alimente d'ailleurs souvent ce blogue pendant qu'ils jouent dehors avec leurs amis et que je ne suis qu'une présence lointaine pour eux), mais c'est certain que le métier que je fais permet à la famille une routine plus relax. Pas de service de garde, l'école à pied, les journées de congé à la maison, pas d'obligation de camp de jour l'été, pas beaucoup de conflits d'horaires pour les RV, les journées maladie, les activités à l'école, etc. C'est toujours ce que je me rappelle quand ça va moins bien. Je me souviens de ma vie avant et je touche du bois vraiment fort de voir ce qu'elle est devenue depuis 5 ans.

La game

Un des trucs les plus cools dans cette aventure, auquels je ne m'attendais pas, c'est bien sûr d'avoir le privilège d'être invitée de temps en temps à des événements et de reçevoir des cadeaux. Je ne suis pas si sollicitée et encore une fois, c'est une place parfaite pour moi : j'adore les événements mais parfois ils sont aussi un peu anxiogènes (quand je ne connais personne, ce qui arrive encore!) et j'adore les cadeaux (qui n'aime pas ça?) mais en même temps des fois j'ai un peu de mal à les réconcilier avec mon désir de simplicité qui ne fait que grandir.

Le plus drôle, c'est que même si je comprends en gros la game, j'ai toujours l'impression de ne pas la jouer comme il faut. À part pour mon ensemble du lancement (pour des raisons qui sont en tout cas pour moi assez évidentes), je n'ai jamais rien demandé ni même fait de promotion. Je n'ai même pas de kit média! (C'est poche, hein?) Il y a quelques temps, une agence de Toronto m'a contacté pour un gros projet et j'ai eu l'air folle quand je leur ai dit que j'avais seulement des statistiques de fréquentations assez générales sur ce blogue, qui sont fournies par ma plateforme (ils sont habitués de travailler avec des kits médias et des stats très précises et détaillées, et surtout des gens qui savent se vendre beaucoup mieux que moi). La fille ne m'a évidemment jamais répondu; je l'imagine très bien rouler des yeux en bannissant mon courriel de toutes ses listes et en trouvant que je lui avais fait perdre son temps.

À ce sujet, j'ai beaucoup aimé ce billet d'Audrée, dernièrement. Je trouve qu'elle navigue VRAIMENT BIEN là-dedans et je la respecte beaucoup. Cet article de Camille propose lui aussi une réflexion intéressante sur le "métier".

Les cadeaux

Alors voici, en transparence complète, ce que j'ai reçu comme cadeau de blogueuse dans les derniers mois, disons depuis que mon conjoint a perdu son emploi.

  • Une petite boîte de thé à l'érable (finie depuis longtemps; je suis une grande fanatique de thé!)
  • Des produits de beauté et de maquillage Elle R Cosmétiques et Maison Jacynthe, ce qui veut dire : coool, je n'ai pas besoin de m'en racheter avant un bout. Et je suis particulièrement contente parce que ce sont deux très belles marques de produits d'ici que j'ai découvert et définitivement adopté à long terme.
  • Des produits naturels Adrien Gagnon, comme de la vitamine D et des oméga 3 qu'on prenait déjà et que ça me faisait de la peine de couper parce que je trouve ça important pour mes enfants
  • Des produits Catelli, ce qui nous a fait une réserve de pâtes pendant plusieurs semaines, yes
  • Le livre de recettes de Martin Juneau
  • Du papier de toilette et des essuie-touts pour environ un mois, de chez Cascades, la marque que j'achète toujours de toute façon (une dépense de moins!)
  • Des sacs de légumes surgelés + protéines Arctic Gardens, qui ont fait un diner pour nous et un lunch pour les enfants
  • Deux paires de culottes (qui font vraiment bien) et une paire de collants de chez Emma Lingerie (toujours le fun d'avoir un roulement)
  • Une robe et deux bracelets de chez Sears pour mon lancement + une carte-cadeau de 50$ pour plus tard
  • Une boite de super bons brigadeiros
  • De plus, je n'ai pas payé mon entrée à l'Expo Manger Santé et Vivre vert (mais j'ai y acheté quelques produits que j'aime beaucoup et dont on avait besoin)

 

J'ai conscience d'être HYPER chanceuse de recevoir tout ceci. 🙏🏻 Merci la vie. En ce moment de stress avec un revenu réduit et une famille à continuer de faire vivre, ces petites choses nous ont donné un coup de pouce non-négligeable, c'est certain!

J'ai aussi refusé quelques offres. C'est important de comprendre ça : ce qu'on refuse (donc ce qui ne sera jamais montré à l'avant-plan), c'est probablement aussi le plus important. Parce que c'est surtout là que nos valeurs et notre intégrité se jouent, quand on décide de refuser quelque chose, malgré ce que ça pourrait apporter. Il ne faudrait pas voir ça comme une critique des produits refusées non plus... C'est juste que des fois le fit n'est pas là. En fait, je trouve ça super gentil lorsqu'on me donne cette option (d'accepter ou pas), parce que ça me permet de prendre une minute pour y penser et décider si oui ou non ça a du sens pour moi/si j'en ai vraiment besoin.

 

Tout ce que je veux dire par cet article, c'est que même si je trouve ça GÉNIAL pour celles qui réussissent bien là-dedans, je ne cherche pas plus de likes, pas plus du volet jet set de la patente, ni nécessairement plus de cadeaux. Et disons-le, ceci n'est probablement pas le move de PR le plus gagnant aux yeux de certaines personnes! 😂

En fait, je ne sais pas trop comment ça s'est passé, mais je suis arrivée à la position idéale pour moi : j'ai ma petite place dans la marge, tsé dans le coin, là où je suis la plus confortable? Pour une fille de Chicoutimi timide, hypersensible et introvertie, sans aucun contact au départ, c'est pas mal incroyable ça. Je suis immensément reconnaissante d'être là. C'est tout.

Croquettes de morue

Croquettes de morue

Connaissez-vous les brigadeiros?

Connaissez-vous les brigadeiros?

0