Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

Sur le gaspillage alimentaire

Sur le gaspillage alimentaire

Image : la récolte quotidienne dans mon jardin, au début août. Je peux vous garantir qu'à peu près rien de cela ne s'est gaspillé.

 

En fin de semaine, les gars de la maison sont partis pour leur activité préférée (i.e. faire les antiquaires) et comme il pleuvait, spontanément j'ai proposé à ma fille une petite escapade assez rare : dîner au resto puis aller ensemble au cinéma! (Parenthèse : nous sommes allées voir Pieds nus dans l'aube, qui est un film magnifique, juste beau, tranquille, émouvant. Courez-y!)

Arrivés au resto qui ne nous était pas familier, je nous commande des plats : quelque chose du menu pour enfants pour elle et un plat qui me semble raisonnable pour moi, qui ai faim mais pas un appétit démesuré. Le dîner arrive : les deux portions sont gigantesques. Le repas pour enfants conviendrait à la faim d'un jeune homme et mon assiette est 3 fois plus grosse que ma tête (et bien remplie).

Tout de suite quand ça arrive, j'ai un léger malaise. Ça ne me donne pas plus faim ou ça ne me rend pas heureuse; c'est plutôt comme si mon estomac se retournait, parce qu'il sait qu'il ne saura suffire à la tâche. Alors nous mangeons, à notre faim. Mais il en reste. Et le serveur part avec nos deux assiettes.

Quelques minutes plus tard, un vieil homme s'approche de nous. Il me dit essentiellement : "Madame, j'ai déjà travaillé en Afrique et c'est honteux de voir la quantité de nourriture que vous venez de gaspiller. Vous auriez pu nourrir plusieurs enfants en famine avec ceci. Vous montrez un terrible exemple à votre fille. Vous méritez un gros zéro."

Je suis un peu sous le choc et je ne répond rien. Il s'en va. Il y a trois serveurs (qui sont tous au début de la vingtaine) et ils n'en reviennent pas. Ils me félicitent d'être restée aussi calme. 

Le truc, c'est que bien sûr, il a raison. Ce gaspillage, c'est insensé. 

Maintenant, est-ce que je méritais ceci? Peut-être? Les serveurs l'ont trouvé très déplacé. Mon chum, à qui j'ai conté l'histoire plus tard, a plutôt trouvé qu'il avait pas mal de "guts" d'avoir osé faire ça (pas dans le bon sens, mais quand même).

On en revient toujours à ça : hors contexte, c'est très facile d'interpréter une situation un peu "toute croche". Le fait est que je suis SUPER sensibilisée au gaspillage alimentaire. Que c'est entre autres pour ça que j'essaie de faire le plus de choses maison possible, que je suis toujours en train de trouver des moyens de récupérer le plus possible. Que j'ai même écrit très souvent là-dessus, par exemple sur Fraichement Pressé. Gaspiller le moins possible, c'est le gros bon sens et au coeur de ma démarche alimentaire.

Mais... Des fois il y a des situations qu'on ne contrôle pas. Aurions-nous dû outremanger pour ne rien gaspiller? Bien sûr que non. C'est l'un des plus gros problèmes de notre société en ce moment, probablement à l'égal du gaspillage. En temps normal, c'est certain que j'aurais pris un doggy bag et que j'aurais recyclé ceci dans les lunchs des enfants pendant la semaine. Mais ce n'était pas possible, puisque nous allions au cinéma (ou il est impossible d'apporter de la nourriture de l'extérieur).

Est-ce que je fais quand même partie du problème? Bien sûr. J'aurais pu... Choisir un autre resto avec de plus petites portions? (Mais bon, sur le coup, dans un quadrilatère donné avec un horaire à respecter, ce n'est pas si évident). Partager un plat avec ma fille? Ne commander qu'une soupe ou une entrée? Je n'y ai pas pensé sur le coup (et je m'en veux beaucoup de ne pas l'avoir fait), mais j'aurais aussi pu faire emballer la nourriture quand même puis aller l'offrir à un sans-abri. 

Les serveurs ricanaient en se parlant entre eux, et même si j'étais un peu contente qu'ils prennent pour moi, je ne me sentais pas très bien, non plus. Ils disaient : "Il ne pourrait jamais vivre chez nous lui, LOL!" Et "Il n'a sûrement jamais travaillé en restauration ou dans les épiceries lui! En épicerie, c'est bien pire!" Et même s'ils avaient sûrement raison, je trouvais aussi que ça minimisait un peu la situation. Et je ne souhaite pas ça. Je n'avais pas retourné nos assiettes de gaieté de coeur non plus, en me disait que tout le monde le faisait de toute façon... J'aimerais vraiment mieux que personne ne le fasse. Y compris moi.

 

En même temps, je ne suis certainement pas LA responsable de ce problème immense qu'est le gaspillage alimentaire...

  • Est-ce que les restaurants ne pourraient pas offrir des portions plus raisonnables? Par contre, si on leur pose la question, je suis pas mal certaine que la plupart vont répondre que les gens "en veulent pour leur argent" et que justement au resto, ce sont des grosses portions qu'ils recherchent. Il serait pourtant peut-être possible d'offrir des demi-portions, comme certains endroits le font?
  • Est-ce que les cinémas ne pourraient pas permettre aux gens d'apporter de la nourriture? D'autant plus que ce n'était pas pour manger sur place, mais simplement pour garder pour plus tard. Et en allant plus loin, est-ce que ces derniers ne pourraient pas aussi par exemple permettre d'apporter des bouteilles d'eau réutilisables au lieu de charger 5 $ pour une bouteille d'eau en plastique?
  • Est-ce que les épiceries ne devraient pas avoir l'obligation de donner leurs restants à des organismes et des banques alimentaires?
  • Est-ce que le grand public ne pourrait pas avoir moins peur des dates de péremption (qui n'indiquent habituellement en rien que l'aliment ne peut plus être consommé)?

Etc. Etc. Etc. 

 

Je n'ai pas vraiment de réponses, mais depuis ce temps ça me trotte dans la tête...

Casserole de pommes de terre et de saumon

Casserole de pommes de terre et de saumon

Quo : un rêve de petite fille réalisé 💄

Quo : un rêve de petite fille réalisé 💄

0