Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

Faire des conserves de tomates

Faire des conserves de tomates

À chaque année en septembre, je mets en conserve beaucoup, beaucoup de tomates. La première année, c'était 40 livres; ça m'a pris un après-midi au complet et j'avais été un peu déçue de constater que ça donnait seulement 14 pots/litres. Donc l'entreprise a grossi : maintenant, je les fais avec ma voisine (et amie), ce qui est beaucoup plus rapide et surtout moins platte (avec un verre de vin évidemment). Cette année, on a passé deux après-midis à mettre en conserve un total d'environ 160 livres. Ça en fait des tomates ça! Mais c'est le chiffre magique dont nous avons besoin pour toute l'année et pour les deux familles -64 pots, ou 32 chacun.

32 pots qui devraient durer jusqu'à l'été prochain; j'ai utilisé le dernier pot de la cuvée 2015 à la fin juin cette année. Et c'est correct comme ça : en juillet et août, je ne fais ni soupe, ni chili, ni sauce à spaghetti!

Les tomates sont tellement pas chères ces temps-ci : 28$ pour 75 livres de tomates italiennes (encore moins cher pour les tomates des champs, mais ces dernières donnent un moins bon rendement et sont plus aqueuses).

Voici comment s'y prendre.

Stériliser des pots et des couvercles

Les pots doivent être stérilisés à l'avance. On les fait au four : 20 à 25 minutes à 275 F. Par contre, je dois vous dire que cette méthode n'est plus recommandée (ni celle de les passer au lave-vaisselle comme j'ai déjà fait) parce qu'elle ne serait pas complètement sûre. Nous avons pourtant continué à l'utiliser tout simplement parce qu'il n'y a plus de place sur le poêle pour un chaudron supplémentaire!

Les couvercles et les rondelles doivent être bouillis dans une grande casserole pendant 15 minutes. On les égoutte ensuite sur une serviette à vaisselle et on les utilise à mesure.

Blanchir les tomates

On perçe les tomates d'un X avec un couteau, pour aider à enlever la pelure plus facilemenet par la suite. Puis les tomates sont blanchies dans l'eau qui frémit pendant environ 1 minute (ou 2). Elles sont ensuite plongées tout de suite dans un bol d'eau glaçée. Après quelques minutes, elles sont assez refroidies pour être manipulées.

Peler et couper les tomates

On enlève la pelure des tomates puis on coupe une petite partie au bout (les pelures et les retailles peuvent aller dans un bol à part qui sera jeté dans le compost).

On coupe les tomates en deux sur la longueur, puis en 3 ou 4 tranches. Il est également possible de conserver les tomates entières, c'est une question de goût, comme pour celles du commerce.

Remplir les pots

Les tomates sont ensuite transférées directement dans les pots, un par un, avec l'aide d'un entonnoir à large goulot.

Il faut tasser un peu les tomates en les emplissant, mais pas trop. Il ne faut pas en mettre plus que la ligne du goulot.

C'est très important d'ajouter un peu de jus de citron dans chacun des pots : 2 c. à table par pot. La raison est simple : les tomates ne sont pas tout à fait assez acides pour empêcher la prolifération des bactéries. Le jus de citron régularise donc l'acidité. Ça prend du jus de citron du commerce (de type "RealLemon") parce que celui-ci présente toujours le même degré d'acidité.

Fermer les pots

On pose une rondelle sur le pot, puis on visse un couvercle autour. Ce doit être serré mais pas trop. La rondelle, qui possède le scellant en caoutchouc, doit absolument être neuve à chaque fois. Les couvercles (ainsi que les pots évidemment) peuvent être réutilisés d'année en année.

Stériliser les tomates

Ma voisine a 5 ronds dans sa belle cuisine : un pour les couvercles et rondelles, deux pour blanchir les tomates, deux pour stériliser les pots remplis!

Ma voisine a 5 ronds dans sa belle cuisine : un pour les couvercles et rondelles, deux pour blanchir les tomates, deux pour stériliser les pots remplis!

En faisant tout ceci, il faut également penser à faire bouillir un ou plusieurs gros chaudrons pouvant contenir plusieurs pots. Les pots remplis et vissés sont plongés dedans. Une fois que ça bout à nouveau, on compte 35 minutes. Enfin c'est prêt! On sort les pots de l'eau bouillante (avec des pinces en caoutchouc prévues pour cet effet! C'est le meilleur moyen d'éviter les accidents) puis on dépose les pots sur plusieurs épaisseurs de tissu (nappe + quelques serviettes de table) ou encore des planches. On doit en principe les laisser là sans les bouger jusqu'au lendemain.

Le lendemain, lorsque c'est parfaitement refroidi, on vérifie que tous les pots ont un couvercle un peu creusé (pas moyen de le bouger avec les doigts), qui indique que le sceau s'est bien fait.

Si ce n'est pas le cas, pas grave! (Il y en a toujours un ou deux par année). On garde ces pots à part, on les range au frigo et on les utilise rapidement. Les autres pourront être gardés à température ambiante indéfiniment.

Et maintenant le fun commence : c'est le temps d'utiliser ces merveilleuses tomates, qu'on a toujours sous la main et qui sont infiniment meilleures que n'importe quelles du commerce. Une recette s'en vient bientôt!

Crème de tomates maison

Crème de tomates maison

Soupe de maïs et de piments poblano

Soupe de maïs et de piments poblano

0