Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

Les couteaux et moi

Les couteaux et moi

“The only real stumbling block is fear of failure. In cooking you’ve got to have a what-the-hell attitude.”
– Julia Child

Depuis que je suis enfant, j'ai... des petits défis. Je ne m'étendrai pas là-dessus ici, mais l'équilibre, la coordination, le tonus musculaire et la proprioception en font partie.

Ce que ça signifie au quotidien? Énormémement de maladresse, plein de moments étranges, de gaffes et de fails, qui se sont quand même améliorés à mesure que j'ai vieilli et que j'ai trouvé des stratégies d'adaptation. Mais il y a encore plusieurs choses que j'ai beaucoup de mal à faire, surtout lorsque mes défis physiques se mélangent à un stress qui embrouille mon esprit. Je ne sais toujours pas conduire une voiture à transmission manuelle par exemple. Et même après m'être pratiquée pendant des heures à l'intérieur, la première fois ou j'ai fait du vélo de route dehors je me suis plantée tellement spectaculairement (et plus qu'une fois) à cause des pédales clippées que j'en ai eu des bleus pendant des semaines.

Tout ça pour dire que pour moi, utiliser des gros couteaux de cuisine, c'est difficile. Je me le suis fait montrer plusieurs fois, mais je ne suis pas vraiment capable de le faire avec la bonne technique. J'ai travaillé pendant 2 ans au restaurant Le Commensal quand j'étais à l'université... Et un matin, alors que je préparais la salade de fruits dans la cuisine, c'est arrivé. Je me suis tranché un bout de doigt avec un couteau de chef, passant à travers l'ongle de bord en bord. Ça saignait tellement que je crois que toutes les personnes présentes s'en souviennent encore. J'ai encore une bonne petite cicatrice pour témoigner!

Alors maintenant, j'évite dans la mesure du possible les gros couteaux. Je coupe tout avec mes petits, c'est simplement plus prudent pour moi.

Malgré tout, la cuisine me passionne et avec le temps mon niveau a énormément progressé. Les articles et recettes que je publie depuis quelques années sur le défunt Viteunerecette d'abord, puis sur Canal Vie et sur Fraichement Pressé me demandent toujours de me dépasser! Avoir géré pendant trois ans la communauté Facebook de Viteunerecette (qui a atteint 191 000 personnes à la fin 2015) a aussi augmenté mon niveau de confiance.

Mais en même temps, j'avais toujours l'impression d'avoir un gros secret. Le fameux syndrome de l'imposteur, you know? Celui d'une foodie qui cuisine beaucoup et bien, qui trippe vraiment sur la bouffe, mais qui n'a pas de formation officielle en cuisine (ni en nutrition, comme on le voit de plus en plus), et surtout QUI NE SAIT PAS MANIPULER DES COUTEAUX.

C'est la première chose qui m'a passé par la tête lorsque mon amie Kim, sans qui ce site n'aurait pas vu le jour, m'a proposé de lancer ma propre plateforme. Je me disais qu'à cause de ça, je ne pourrais jamais avoir de crédibilité.

Là où je veux en venir en fait, c'est que finalement, j'ai décidé de foncer malgré ça. Malgré ma peur et mon impression de ne pas être à la hauteur. Je ne peux pas changer mes défis, mais la première chose que je peux faire reste quand même de croire en moi. Je ne suis pas une chef, je ne me prends pas au sérieux, mais je pense tout de même avoir un petit quelque chose à apporter côté bouffe. Et je vais toujours avoir de la misère avec les couteaux! Mais maintenant, vous savez pourquoi.

Tarte au citron meringuée

Tarte au citron meringuée

La trame sonore (moments d'une vie) : juillet 2012

La trame sonore (moments d'une vie) : juillet 2012

0