Allo.

Bienvenue! Ici on parle surtout de bouffe, de style, de la vie à la maison... J'espère que vous vous plairez!

Un petit bouquet d'hiver

Un petit bouquet d'hiver

Voici ma dernière oeuvre pour le prochain livre de recettes de Marie-Joanne Boucher... J'ai offert de m'occuper des arrangement floraux pour chacun des 12 menus que nous prenons en photo... Ça peut sembler généreux, mais avant tout c'est un peu égoïste : c'est tellement un plaisir et une source d'inspiration infinie pour moi!

Comme j'ai un tout petit budget (disons que je l'avais déjà dépassé lors de ma première visite chez le fleuriste pour le projet en août!), j'essaie le plus possible de me servir de ce qui pousse dehors dans mon environnement immédiat. Je suis donc constamment (et instinctivement, je n'ai même pas besoin d'y penser) en mode repérage pour d'éventuelles plantes intéressantes à utiliser, que ce soit pendant que j'amène les enfants à l'école à pied ou pendant mes courses. Quand on se met à seulement regarder et à catégoriser mentalement, le beau et le vert est partout : dans les parcs, dans les parterres des voisins (je demande, ne vous en faites pas!), dans les aménagements faits par la ville, dans les haies sur le bord des pistes cyclables... Pendant l'été et même l'automne, je n'ai pas manqué de fleurs; j'en ai même utilisé de mon propre terrain et potager -j'ai mis des feuilles de kale dans les bouquets pour notre shooting Récoltes!

Dimanche dernier, un hiver précoce (mais pas désagréable) est arrivé ici, alors que mon père m'affirme qu'il y a toujours rien au sol au Saguenay. Ça a un peu défait mes plans pour le bouquet que j'avais prévu cette semaine; comment allais-je maintenant trouver de la couleur et de la vie sous la neige?

La nature est incroyable, vraiment. Je n'ai finalement eu qu'à sortir de chez moi 5 minutes pour ramasser tout ce qui était nécessaire à ce petit bouquet, qui est parmi mes préférés (avec celui-ci!)

J'ai d'abord utilisé des branches d'if de mon propre arbuste, placées à l'envers parce que leur vert est différent, plus tendre. Les chrysanthèmes orangés proviennent de mon jardin; c'était la seule touche de couleur qui sortait de la neige ce matin. J'ai fait ma recherche; les baies proviennent d'un arbustre nommé "troène". Les grappes de baies foncées sont magnifiques! Elles sont également toxiques, attention! Je m'en doutais puisque même rendues à ce temps-ci, elles n'ont pas été touchées par les oiseaux...

Les délicates petites fleurs mauves poussaient très discrètement dans le rond point situé en face de chez nous. Elles étaient enterrées sous la neige mais lorsque je tassé un peu celle-ci, certaines étaient toujours là et en relative bonne forme, aussi surprenant que cela puisse paraître.

Je ne suis pas une personne qui adore naturellement l'hiver. Depuis aussi loin que je me souvienne, vivre dans un climat sans hiver (sans hiver aussi long ni aussi rude ou tout cas) m'apparaît non seulement comme un privilège incroyable, mais aussi comme un espèce d'objectif fondamental dans la vie. (Et bien sûr que passer de Chicoutimi à ici au sud de Montréal a fait une énorme différence pour moi sur ce point!)

Mais j'apprends à apprivoiser l'hiver. Entre autres, en passant du temps à l'extérieur tous les jours, même si je dois un peu me faire violence. Et ce genre de message de la nature (que tout n'est pas mort sous la neige, sous-entendant aussi bien sûr que le printemps reviendra) m'apaise énormément.

P.S. Cet adorable petit vase fait à la main nous a été prêté par l'Atelier Boutique Gaïa.

Être blogueuse bouffe : l'été versus l'hiver

Être blogueuse bouffe : l'été versus l'hiver

Formation continue : atelier de photo de bouffe

Formation continue : atelier de photo de bouffe

0